Home  I CSO StoreContact 

CSO Radio - Reviews/Features - Indie Artist Spotlight - Interviews - Artist Sites - Links

An Interview with Danni O'Neill
By CSO French Contributing Journalist, Hélène Dagorn.
This interview took place at the 2004 CMA Music festival

Interview en Francais 

HD : Could you introduce yourself ?

DON : Yes, my name is Danni O’Neill and I am a country singer here in Nashville with GMV Records.

HD : Could you talk about the CD that is going to be released this summer ?

DON : Yes, it’s scheduled to be released in middle or end of July, hopefully everything goes well and it will be out in stores in North America.

HD :Have you been in Europe ?

DON : Yes , I am from England and my mother is French.

HD : Do you speak French ?

DON : I do, but it’s been a long time! We can try to do the interview a little bit in French, I’ll probably make a lot of grammatical errors but. . . I understand almost everything in French.

So after , all the questions were in French!

HD : Do you write your songs ?

DON : Yes, but I have a lot of different writing partners that I write with, I tend to bring more the lyrics and the melodies but it’s always really helpful to write with somebody else because two heads are always better than one.

HD : Where does your inspiration come from ?

DON : Oh, from so many things. I really just draw upon a situation that happened in life or something that touched me, something that may be a friend or a family members are going trough, but I tend only to write things that I can personally relate to or that I have somebody close to me that he can relate to it. I won’t sing about divorce because I’ve never been divorced however I might sing being a child of divorce because my parents were divorced, you know, situations like that.

Singing to me is so much about emotion and if you can’t relate to the song you can’t bring emotion to your audience.

HD : What’s the subject of your single ?

DON : It’s called “Take Me Away” and it’s basically about life, everybody can relate to it, whether if you are seating behind a desk at a job or if you are a garbage man or whatever. Everybody gets very stressed and sometimes the pressure of life is so strong, everybody needs to get away. That’s what the single is about. Take me away from my life, you know, give me a break.

HD : What are your musical influences ?

DON : I have so many. I listen to every genre of music. I sing country but I listen to so many things. I think my influence, as far as country music goes, is Trisha Yearwood, she was sort of my first introduction into Country Music in early 90’s, since then, I have learned a lot from other older artists. One of my idol is Willie Nelson, he is such a great writer. But I have so many influences from Dave Matthews Band to even Pink which is more Pop Music. I try to draw the influences of the music that I listen to and make it into one sound.

HD : How do you call the kind of music you play ?

DON : I guess I will call it, Pop Country with a bit of a Rock edge. But I’m not full on Rock or full on Pop and I’m not traditional country. I take all that and try to make more contemporary country.

HD : Is it your first time at the CMA Music Festival ?

DON : Yes and I love it, it’s been really great. I meet a lot of fans and signing for a couple of hours at the Convention Center. People are amazing, I can’t believe they are coming from so far to be a part of this.

HD : Do you think that the festival is a good opportunity for you to be better known ?

DON : I think so, my single went to radio just a few weeks ago, some people, who are coming up, know who I am and some people just walking around and want to know who are the newcomers, get some copies of my single, my web site is on it.

I think Country Music fans are the greatest fans because they are getting involve with up and coming artists as well as the big major names.

HD : Is your single playing on radio ?

DON : It’s playing across the US right now, we’re constantly picking up new stations and I actually found that it’s playing in England also which is great !

HD : What do you think about Music Industry ?

DON : It’s tough, I think it’s the toughest industry to get involve in, because there is so much competition, it’s constantly changing, there is the impact of downloading songs . My philosophy is: it’s here, people are doing it, we can’t stop it, we have to learn to work with it and there are some sites where people can pay to download for songs. I understand from both part of the situation because everybody likes something for free but people need to realize that this is how musicians, producers, artists make their living. It’s not something for free, it’s essentially stealing. It’s a tough thing. My all life I wanted to do music so Music Industry is the best place for me to be. Being in Nashville, you meet constantly people but you have to be careful because people going to try to take advantage on you, but it’s like any business. I don’t know if I would recommend to try to get involve because it’s a tough, tough business and all you can do is try.

HD : Do you live in Nashville ?

DON : I live part time in Toronto and here in Nashville, so I travel a lot. But Toronto is my home town right now.

I am a little bit of everything, my father is British, my mother is French and I live in Canada.

HD : Do you  come in France sometimes ?

DON : I do, my family still live there. Unfortunately, the last time I went to France, it was for my grand mother funerals. I have a huge family and it’s really important for me to stay in touch with my culture, that’s who I am. My family are from Lens, Pas de Calais, north of France. I just love going there, it’s such a nice town. It’s so unlike America and Canada.

HD : Do you feel like you have a little bit of this French culture ?

DON : Yes, I definitely feel like I have a French culture. I love French food. I’d like to know more about the history of my family’s town, I’d like someday teach my children French.

HD : Are you on stage somewhere ?

DON : I will put some dates across America to promote my CD. I’ve done a few shows here, some acoustic shows. I try slowly to have some recognition. I try with my label to figure out how to go to Europe. I know there is a big country market in Europe. I would love to go and play in France. My grand mother always said: “Don’t forget you’re half French”. I need to make her proud and may be singing something in French one day.

HD : What are your hopes for your career ?

DON : I’d love to be able to continue doing this. Everybody dreams about fame and fortune but at a realistic level I just want to be able to make a living.

I know I’ll be very lucky if I can keep doing this.

Merci beaucoup Danni.

Merci à vous

Hélène Dagorn - helene.dagorn@club-internet.fr 


Danni O'Neill  Interview en Francais

HD : Pouvez vous vous présenter, s’il vous plaît ?

DON : Oui, je m’appelle Danni O’Neill et je suis une chanteuse country ici à Nashville avec GMV Records.

HD : Pouvez –vous nous parlez de votre CD qui va sortir cet été ?

DON : Oui, la sortie est prévue pour le milieu ou bien la fin du mois de juillet , pour le moment tout se passe bien, il sera en vente dans le nord de l’Amérique.

HD : Etes-vous allée en Europe ?

DON : Oui, je viens d’Angleterre et ma mère est française.

HD : Parlez-vous français ?

DON : Oui mais cela  fait longtemps que je n’ai pas parlé, mais on peut faire l’interview un peu en français. Je ferais certainement des fautes mais… Je comprends presque tout en français.

A partir de là, les questions sont posées en français.

HD : Ecrivez-vous vos chansons ?

DON : Oui, mais j’ai différents partenaires d’écriture avec qui j’écris régulièrement,

j’essaye d’apporter plus de mélodies et de textes aussi. Mais c’est mieux d’être à plusieurs.

HD : D’où vient votre inspiration ?

DON : Oh, de tellement de choses ! Je tire toujours quelque chose d’une situation de la vie réelle, où quelque chose qui m’a touché ou alors un événement qu’a vécu un ami, un membre de ma famille. J’écris sur des sujets avec lesquels je suis en relation, par exemple je ne pourrais pas chanter une chanson sur le divorce car je n’ai jamais divorcé mais je pourrais chanter une chanson sur les enfants du divorce car mes parents ont divorcé, vous voyez, ce genre de chose.

Chanter pour moi, c’est transmettre de l’émotion et si vous ne pouvez pas vous sentir lier à ce que vous chantez, il est difficile de donner cette émotion au public.

HD : Quel est le sujet de votre single ?

DON : Il s’appelle « Take Me Away », et c’est une chanson sur la vie, tout le monde peut se retrouver dans cette chanson, que vous soyez assis derrière un bureau au travail ou que vous soyez éboueur ou quoique ce soit d’autre. Tout le monde est stressé, la vie est tellement difficile parfois, qu’on a tous besoin de s’évader. C’est le sujet du single, emmène moi loin de ma vie, vous savez, donne moi une chance !

HD : Quelles sont vos influences musicales ?

DON : J’en ai beaucoup, J’écoute toute les genres de musique, je chante country mais j’écoute tout. Je pense que mon influence principale en musique country aussi loin que je m’en souvienne est Trisha Yearwood. Elle était ma première introduction dans la musique country au début des années 90 et depuis, j’ai appris beaucoup d’artistes plus âgés. Une de mes idoles est Willie Nelson qui est un auteur incroyable. Mais j’ai beaucoup d’influences de Dave Mattews Band jusqu’à Pink qui est beaucoup plus pop. J’essaye de tirer les influences de toutes les musiques que j’écoute et d’en faire un son particulier.

HD : Comment appelez – vous le genre de musique que vous jouez ?

DON : Je pense que je l’appellerai pop country avec un côté rock. Mais je ne suis pas complètement rock ou complètement pop, je ne suis pas country traditionnelle non plus. Je prends toutes ces tendances et j’essaye de faire de la musique country contemporaine.

HD : Est-ce votre première participation au CMA Music Festival ?

DON : Oui et j’adore ça ! c’est super !  Je rencontre beaucoup de fans, je signe des autographes. Les gens sont étonnants et j’ai du mal à croire qu’ils viennent de si loin pour cet événement.

HD : Pensez-vous que le festival est une bonne opportunité pour vous faire connaître ?

DON : Je pense, mon single passe en radio depuis quelques semaines, certaines personnes me connaissent et d’autres sont intéressés par les nouveaux venus dans la musique country, ils prennent une copie de mon single, mon site Internet est dessus.

Je pense que les fans de country sont les meilleurs fans parce qu’ils s’intéressent autant au nouveaux artistes qu’aux stars de la country.

HD :Votre single est-il joué en radio ?

DON : Il est joué dans tout le pays et nous ajoutons des stations de radio constamment, j’ai appris que le single était joué aussi en Angleterre, c’est super !

HD : Que pensez-vous de l’industrie musicale ?

DON : Je pense que c’est l’industrie la plus difficile, parce qu’il y a tellement de compétition, il y a une évolution constante, il y aussi l’impact du téléchargement des chansons. Ma philosophie est : C’est là, les gens le font, nous ne pouvons pas l’arrêter, nous devons apprendre à vivre avec. Il y a maintenant des sites où on peut payer pour télécharger des chansons. Je comprends les deux côtés de la situation parce que tout le monde aime avoir quelque chose gratuitement mais il faut savoir que les musiciens, les producteurs, les artistes vivent de cela, ce n’est pas gratuit , c’est simplement du vol. C’est très dur. Mais toute ma vie j’ai voulu faire de la musique alors l’industrie musicale est le meilleur endroit où je puisse être.

En étant à Nashville, je rencontre beaucoup de monde mais il faut être très prudent car beaucoup de monde essaye de tirer avantages de vous, c’est comme dans n’importe quel business. Je pense que je ne recommanderai pas de s’investir là dedans car c’est vraiment très dur.

HD : Vivez-vous à Nashville ?

DON : Je vis en partie à Toronto et en partie à Nashville, je voyage beaucoup. Mais Toronto est ma ville. Mon père est Britannique, ma mère est Française et je vis au Canada !

HD : Venez-vous souvent en France ?

DON : Oui, ma famille vit encore là bas. Malheureusement, la dernière fois que je suis allée en France c’était pour les obsèques de ma grand-mère. J’ai une très grande famille, et pour moi c’est très important de rester en contact avec ma culture, c’est ce que je que suis. Ma famille habite Lens, Pas de Calais dans le nord de la France. J’adore aller là bas, c’est une jolie ville, c’est si différent de l’Amérique et du Canada.

HD : Pensez-vous avoir un peu de cette culture française ?

DON : Oui, absolument, j’ai un peu de culture française. J’adore la cuisine française ! J’aimerais mieux connaître l’histoire de la ville de ma famille. J’aimerais apprendre un jour le français à mes enfants.

HD : Est-ce que vous chantez quelque part en ce moment ?

DON : J’essaye de mettre en place quelques dates à travers les Etats Unis pour promouvoir

mon CD. J’ai fait quelques shows ici, des shows acoustiques. J’essaye doucement d’avoir une

certaine reconnaissance. Avec mon label, nous essayons de préparer quelque chose pour l’Europe, je sais qu’il y a un grand potentiel là bas.

J’aimerais beaucoup jouer en France. Ma grand mère me disait toujours : « N’oublie pas que tu es à moitié française ». Il faut qu’elle soit fière de moi, peut-être qu’un jour je chanterai quelque chose en français.

HD : Quels sont vos espoirs concernant votre carrière ?

DON : J’aimerais que cela continue. Tout le monde rêve de gloire et de fortune mais à un niveau plus réaliste j’aimerais pourvoir vivre de ma musique.

Je sais que je serais très chanceuse si je réussis à continuer dans cette voie.

Merci beaucoup Danni

Merci à vous

Hélène Dagorn - helene.dagorn@club-internet.fr 

 

© 2000 - 2004 CountryStarsOnline.com - All Rights Reserved - Webmaster: Jim Weaver