Home  I CSO StoreContact 

CSO Radio - Reviews/Features - Indie Artist Spotlight - Interviews - Artist Sites - Links

An Interview with Randy Thompson
By CSO French Contributing Journalist, Hélène Dagorn.

Interview en Francais

Q : Randy, could you introduce yourself for the audience ?

A: Yes, I am Randy Thompson, I am from Clifton, Virginia
I have a new CD out “That’s Not Me”, it was released in February and I am happy to be here in Nashville.

Q: Could you talk about your new album?

A: My new album took me five years to write it, but I probably wrote twenty songs in the last five years. I write songs as they come to me. I write them slowly as I live them. It’s a kind of divorce album that I went trough. I never sit down and try to write a song like a writing exercise, you know, have an idea and try to write that idea. I write a song like some people would keep a diary or write a diary. I write a song to help myself get through problems that I have or things that I’m dealing with in life, so it’s a kind of therapeutic thing for me. A lot of songs in this album are about the breaking up of a marriage-- going through the process -- so it’s not the happiest album in the world. But it’s a true album, a real album.
It’s therapy to write because I was trying to find a little bit of hope in this situation. There are a lot of things you have no control over, things happen to you and you have to deal with them. So, lot of this album it’s about dealing with change.

Q: Have you been in Europe?

A: Yes, but never for music. I’ve traveled to Germany, Denmark, Sweden, Finland and northern Europe. But I need to go since my music is doing very well in Europe. I am planning to come for music in the future.


Q: What do you think about the CMA Music Festival?

A: It’s my first year at the festival, and it’s fun. It’s an opportunity for fans to come and meet artists. It’s an wonderful opportunity for me to meet journalists and to connect with people. I love this town, but I wouldn’t want to live here. I come to Nashville 3 or 4 times a year-- it’s a fun town.

Q: What do you think about the music industry?

A: The music industry in general is in a bad state. I would like to see more real music, especially in country music. Country music to me it’s about music that’s real. Country music should be a music that connects with people. When you see songs written by 3, 4 or 5 people, --that’s an art, too -- but it’s more of a writing exercise. It’s a lot different to write a song because you live it. You write straight from the heart because you feel it. So you can end up with a lot of fake music, and it’s sad to say, but there is a lot of fake music in country music in that sense. I like a lot of mainstream country artists like Alan Jackson or Dwight Yoakam. I would rather hear a bad song that’s real than a really perfect slick song that’s fake.

Q: Do you think the image is more important than the music?

A: It can be. I like to connect with the music and not so much with the image of the star.
Some music is performing art, some music is like a show and some music is different and it’s all about the music. And a lot fans can’t tell the difference between real and fake music.

Q: How do you call the kind of music you play?

A: It’s country music, but it’s really Americana.

Q: Which words would you use to describe country music?

A: In general, it’s real music in American tradition, true to the heart music made by real people, to connect with people.

Q: When did you discover you wanted to be a country singer?

A: When I was a kid (5 yrs old), I became obsessed with Hank Williams Sr. I just always knew I was a singer. The way I sing, sounds country-- it comes out country. I am what I am. I’ve never tried to be anything else. I can sit down and do a rock song, but it still will come out like me. Somebody else could hear it and say, ‘OK, that’s country.’ I’ve never tried to be a country singer, some people do. I grew up with a lot of Bluegrass music in Virginia.

Q: What do you do when you have time off?

A: I enjoy backpacking and boating. I have a speed boat and I live near Potomac River. I like to travel. I like adventure, to get dirty.

Q: What do you hope for the future?

A: Well, I want to take this album as far as it will go right now. You reach a point of your life where you know who you are. I would like to see my music get heard by more and more people.

Q: What’s the most difficult part in the business?

A: Getting people to hear and listen. Where I’m getting heard, I had a very good response. I have gotten very good reviews on this album. A lot of American radio programmers listen to a song for the first ten seconds and they decide if they are going to play on the air. Good music takes a little more to listen to it. There is so much music to be made, it’s a challenge to get people just to listen.

Q: What’s your favorite song on your album 

A: I love the whole album, but my favorite is “ The Lovin’ Shown.” I think it came together really nicely. Probably not the most radio friendly song, but it’s fun to sing.

Q: Do you have a web site?

A: Yes, www.randythompson.net. And you can get all 3 of my CDs, including the old one from 1998 which I’ve re-done so it sounds brand new. You can find my CD’s also on www.amazon.com

Q: Do you want to say something else?

A: Just peace.

Hélène Dagorn - helene.dagorn@club-internet.fr 


Randy Thompson Interview en Francais

- Randy , peux-tu te présenter pour le public français ?

Je m’appelle Randy Thompson, j’habite Clifton en Virginie.
J’ai un nouvel album qui est sorti en février dernier « That’s Not Me » et je suis très heureux d’être à Nashville aujourd’hui.

- Peux-tu nous parler de cet album ?

J’ai mis 5 ans pour écrire cet album, j’ai du écrire une vingtaine de chansons durant ces 5 années. J’écris les chansons comme elles viennent, je ne m’assieds jamais pour essayer d’écrire une chanson, en me disant : « Tiens, je vais écrire une chanson ».
C’est un album sur le divorce que j’étais en train de vivre. J’écris des chansons comme certains tiennent un journal intime, pour m’aider à passer certaines épreuves de la vie, pour moi c’est une sorte de thérapie. Les chansons de cet album parlent de comment continuer sa vie après la dissolution d’un mariage et toutes ces choses… Ce n’est pas le plus amusant des albums du monde mais c’est un album authentique.
L’écriture est une thérapie pour moi, j’y ai trouvé beaucoup de réconfort, la vie change et nous devons évoluer avec elle. Il y a des choses que l’on ne peut pas contrôler dans la vie, on ne peut pas faire grand chose.

- Es-tu déjà venu en Europe ?

Je suis allé en Allemagne, au Danemark, en Suède et en Finlande mais jamais pour la musique, c’était pour des randonnées avec sac à dos.
Mais je devrais venir pour le business, ma musique est très appréciée en Europe j’aimerais venir en France et dans d’autres pays européens, je travaille dessus et j’espère que cela portera ses fruits en 2005.

- C’est ta première expérience au CMA Music Festival ?

Oui, c’est la première fois mais je viens souvent à Nashville.

- Quel est ton opinion sur le festival ?

C’est amusant, c’est une grande opportunité de rencontrer du monde. Comme les fans de rencontrer les artistes et pour moi de rencontrer les gens du métier. C’est un bon endroit pour se créer des relations. J’aime cette ville mais je n’aimerais pas y vivre , j’y viens 3 ou 4 fois par an, c’est une ville de fête.

- Que penses-tu de l’industrie musicale ?

En général, je la trouve en mauvais état, j’aimerais voir plus de musique authentique, une musique qui est reliée aux personnes. La musique country, cela devrait être ça. Lorsqu’il y a 4 ou 5 personnes qui écrivent une même chanson, je ne critique pas, c’est aussi un art, mais pour moi cela ressemble plus à un exercice d’écriture, un peu comme une dissertation à l’école. Alors que pour moi, j’écris une chanson qui vient du cœur, je la ressens, j’ai vécu ce que j’écris. Et donc, on se retrouve avec beaucoup de chansons qui sonnent faux dans la musique country.
J’aime beaucoup les chanteurs traditionnels comme Alan Jackson ou Dwight Yoakam.
Je préfère écouter une mauvaise chanson qui sonne vraie plutôt qu’une chanson parfaite dans l’écriture mais qui sonne faux.

- Penses-tu que l’image est plus importante que la musique ?

Cela existe, oui, avec les grandes stars. Je préfère être connecté avec la musique plutôt qu’avec une image.
Il y a des musiques qui sont faites plus pour un show avec beaucoup d’artifices et il y a une autre sorte de musique peut-être plus sincère. Mais beaucoup de fans ne font pas la différence. Peut-être en Europe les fans sont plus à l’écoute de cette différence, ils écoutent plus attentivement la musique.

- Comment décris-tu la musique que tu joues ?

De la musique country mais très americana. Ma musique passe dans les deux styles de radio.

- Quels mots utiliserais-tu pour expliquer ce qu’est la musique country ?

La musique country, c’est une musique authentique, faites par des personnes authentiques pour que tout le monde se sentent connectés. C’est vraiment une musique traditionnelle américaine. C’est comme ça qu’elle devrait être tout le temps.

- Quand as-tu découvert que tu voulais devenir chanteur ?

J’étais un petit garçon, j’étais obsédé par Hank Williams, bien sûr il est mort avant ma naissance. Je voulais devenir Hank Wiliams quand j’avais 5 ans. Je savais que j’étais chanteur, je ne l’ai jamais décidé volontairement. La manière dont je chante, ma voix sont country, je n’ai jamais essayé d’être quelqu’un d’autre, je suis ce que je suis. J’ai grandi avec beaucoup de bluegrass autour de moi, ce qui sort de ma bouche et de ma guitare sonne country, c’est comme ça, je n’essaye pas d’être country.


Quel sont tes passe-temps favoris ?

La randonnée avec sac à dos, faire du bateau, je vis prés de la rivière Potomac en Virginie , les voyages, l’aventure.

- Quels sont tes espoirs et tes désirs pour le futur ?

Je veux emmener cet album aussi loin que possible.
A un moment donné de ta vie tu sais exactement qui tu es, et je voudrais que ma musique soit écoutée par le plus de personnes possible.

- Quel est ton plus grand challenge dans le business ?

C’est amener les gens à entendre et à écouter ma musique. J’ai de très bonnes critiques sur cet album. La plupart des radios aux USA écoutent les dix premières secondes d’une chanson et décident s’il vont la passer ou non.
La bonne musique demande un peu plus d’attention. C’est un vrai challenge de se faire entendre car il y a beaucoup d’artistes.

- Quel est ta chanson préférée sur cet album ?

The Lovin’ Shown, elle est agréable à chanter, peut être pas la plus amusante à passer en radio mais je l’aime beaucoup.

- As-tu un site Internet ?

Oui, c’est www.randythompson.net.
Vous pouvez acheter mes cd ainsi que sur www.amazon.fr.

- Aimerais-tu dire autre chose ?

J’espère venir vous voir bientôt et que tout le monde vive en paix et en harmonie

Hélène Dagorn - helene.dagorn@club-internet.fr 

 

© 2000 - 2004 CountryStarsOnline.com - All Rights Reserved - Webmaster: Jim Weaver